Alice, la comédie musicale

alice-comedie-musicale-1
alice-comedie-musicale-2

À chacun son pays des merveilles…

Mais pour- quoi ne pas choisir de partager le même le temps d’un spectacle ? Le conte de Lewis Carroll est une mer d’histoires aux multiples entrées, qui trouvent un écho dans l’imaginaire des petits comme des plus grands. La version musicale que nous en offre Marina Pangos est à envisager comme une belle récompense pour les enfants sages. Le Lapin blanc toujours pressé, toujours en retard, le Chapelier fou, la cruelle Reine de cœur, la mystérieuse Chenille et l’intrépide matou du Cheshire vous attendent de pied ferme. Pour l’esthétique, on est allé chercher du côté de Tim Burton avec ce qu’il faut de couleurs acidulées.

Pour nos oreilles, Julien Goetz opte pour une ambiance jazzy. Sur le plateau, six comédiens-chanteurs mouillent leurs jolis costumes avec beau- coup d’entrain et de talent. Dans la salle, les plus jeunes sont conquis. Les yeux pétillent et ils ont bien du mal à rester en place sur leur siège. Difficile de résister à l’envie de grimper sur scène rejoindre la jolie Alice et tout son « Wonderland », et de prendre physiquement part à la fête en esquissant quelques pas de danse avec eux. Que les adultes soient ras- surés, le rôle d’accompagnateur n’aura rien de la corvée. Et pour peu qu’ils aient su préserver leur âme d’enfant, ils ne devraient pas bouder leur plaisir.

Intéressé par ce spectacle ?